Annie Prévot : Nouvelle Directrice de l’ASIP Santé (CP)

Annie Prévot a pris le 1 juillet 2019 ses fonctions de directrice de l’ASIP Santé, agence française de la santé numérique.

Annie Prévot est une experte en matière de modernisation des systèmes d’information.

Diplômée de l’IRA Lille, elle devient Attachée d’administration à la direction de la Prévision en 1995, puis en 1998 à la direction du Budget du ministère de l’Economie et des Finances. En 2003, elle devient Chef du bureau de la modernisation des systèmes d’information des organismes de protection sociale à la direction de la Sécurité sociale, pour prendre en 2006 la direction du système d’information de la branche retraite de la Caisse nationale d’assurance vieillesse. Elle arrive à la Caisse nationale d’allocations familiales en 2011 comme directrice adjointe des systèmes d’information.

Elle succède à Pascale Sauvage, directrice par intérim de l’ASIP Santé de juin 2018 à juin 2019, qui devient directrice adjointe.

«Je me réjouis de cette nouvelle mission qui m’est confiée dans un contexte bien particulier où le volet numérique de la stratégie Ma santé 2022 est à présent bien enclenché. Interopérabilité, sécurisation des données de santé, déploiement des services numériques socles : l’ASIP Santé oeuvrera à la réussite de la feuille de route du numérique en santé. Ensemble, nous contribuerons pleinement à cet engagement collectif auprès des différents acteurs de la santé privés et publics sous l’impulsion de la délégation ministérielle du numérique en santé.»

A propos de l’ASIP Santé
L’ASIP Santé est l’agence française de la santé numérique. Elle assure trois missions complémentaires : créer les conditions de l’essor de la e-santé, conduire des projets d’envergure nationale et déployer les usages en soutenant l’innovation. Elle met notamment en oeuvre le système des cartes de professionnel de santé (CPS), le répertoire partagé des professionnels de santé (RPPS) et le système MSSanté des messageries sécurisées de santé.
http://esante.gouv.fr

Télécharger le communiqué

Partager ce document sur les réseaux