Dématérialisation de la carte CPS sur téléphone mobile : la e-CPS

Actuellement en cours d’expérimentation, la mise en service de la e-CPS est prévue pour 2020.

Aujourd’hui, l’utilisation des mobiles est devenue incontournable aussi bien dans la vie quotidienne que professionnelle. Echanger des données de santé via MSSanté, rechercher des informations dans le DMP, méritent qu’une attention particulière soit portée sur l’authentification des professionnels de santé dès qu’ils souhaitent utiliser leur mobile dans le cadre de leur activité. Il était donc essentiel que la carte CPS puisse évoluer en ce sens pour faciliter les usages en mobilité et s’adapter aux nouvelles exigences du numérique. 

D’un niveau de sécurité équivalent à la carte CPS, la e-CPS permet aux professionnels de santé de s’authentifier directement auprès d’un service en ligne avec son mobile ou sa tablette, sans passer par un poste configuré et équipé d’un lecteur de carte. La e-CPS devient un moyen supplémentaire de s’authentifier ;  la détention d’une carte CPS n’est donc plus indispensable.  

La e-CPS est un des dispositifs d’authentification que les services en ligne pourront offrir en s’adossant à Pro Santé Connect . Pro Santé Connect réalise l’authentification à la place des services numériques de santé et décharge les acteurs de cette gestion. Il rend donc indépendant les services numériques des moyens d’authentification mis en œuvre (carte CPS, e-CPS, OTP SMS…). Au-delà de ces simplifications pour les acteurs, Pro Santé Connect permet également d’homogénéiser la qualité des contrôles d’identité sur l’ensemble des services et, le cas échéant, d’y apporter des évolutions (fonctionnelles, réglementaires, technologiques) pouvant être déployées instantanément sur l’ensemble du territoire, sans impacter le fonctionnement des services numériques raccordés.

Actuellement en phase de test auprès de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) et de quelques partenaires industriels, de dernières vérifications sont effectuées avant une mise en service progressive, pour tenir compte des retours des utilisateurs (professionnels de santé et téléservices), à partir de fin 2019.

Partager ce document sur les réseaux